Le travail sur écran

Télécharger la fiche repère !

 

Le-travail-sur-écran-CouvertureLe saviez-vous ?

Travailler intensément sur écran peut avoir des conséquences sur la santé : fatigue visuelle, maux de dos… Une évaluation précise des risques (mesures concernant l’aménagement du poste, son implantation ou l’organisation du travail) permet de prévenir l’apparition de tels troubles.

L’installation idéale n’existe pas !

L’installation au poste de travail est toujours relative à l’activité exercée et aux moyens dont on dispose pour réaliser la tâche. Il s’agit donc du meilleur compromis.

De quoi parlons-nous ?

Le travail sur écran impose une posture statique pendant de longues heures. Les positions mal adaptées maintenues dans la durée participent à l’apparition de troubles musculosquelettiques au niveau de la nuque, des épaules, des poignets, du dos, des lombaires, etc.

La survenue de douleurs peut également s’expliquer par :
• un aménagement inadéquat : écran placé trop haut par rapport aux yeux, souris éloignée du salarié, appui continu du poignet pendant la frappe ;

• un équipement inadapté : souris trop petite ou trop grosse par rapport à la taille de la main ;

• le stress ou une perception négative du travail qui peut contribuer à l’apparition des TMS ou d’autres pathologies.

La prévention des risques liés à l’utilisation d’écrans de visualisation est réglementée par le Code du Travail (articles R. 4542-1 à R. 4542-19).

Nos conseils

UTILISATION D’UN ORDINATEUR PORTABLE

Pour une utilisation de longue durée au poste de travail, prévoir :
Un rehausseur ou mieux, préférer une station d’accueil avec un écran fixe ainsi qu’un clavier et une souris externes afin de respecter
les postures recommandées.

Ordinateur-portable

AUTOUR DE L’ÉCRAN

Disposer les objets d’utilisation fréquente à portée de main pour limiter l’extension de l’épaule et du coude, la torsion du cou et du dos.

Par exemple, afin d’éviter les mauvaises postures du cou, utiliser un casque téléphonique ou la fonction haut-parleur du téléphone dans un bureau individuel ou lors des activités concomitantes écran-téléphone.

LE SIÈGE

Idéalement, le siège doit être muni d’un piètement à cinq branches et de roulettes. (roulettes à choisir selon le type de sol). L’assise doit être réglable en hauteur et en profondeur. Le dossier mobile à contact permanent. Sans accoudoirs, ou accoudoirs réglables latéralement et en hauteur.

ÉVITER LES ÉBLOUISSEMENTS DIRECTS OU INDIRECTS

• Pas de source lumineuse ou d’éblouissement dans le champ visuel ;
• Pas de surface réfléchissante ;
• Pas de reflet sur l’écran ;
• Stores à lamelles horizontales aux fenêtres.

BIEN S’ÉCLAIRER

• Éclairage homogène ;
• Éclairage d’appoint en complément de l’éclairage artificiel si nécessaire ;
• Poste de travail entre deux luminaires.

3

2

Votre médecin du Travail ainsi que l’équipe pluridisciplinaire du SEST sont à votre écoute et peuvent vous assister dans la mise en place de votre démarche prévention.

 

Télécharger la fiche repère !