TMS

Les TMS: Comment y remédier ?

Les troubles musculosquelettiques, plus connus sous l’appellation « TMS », sont un mal encore rependu dans les entreprises. Ce sont des inflammations au niveau de toute articulation (os, tendons, passage vasculo-nerveux, etc.).

Pourquoi s’en préoccuper ?

  • Tous les secteurs d’activité peuvent être touchés
  • L’âge de la retraite a été repoussé
  • Les TMS peuvent entraver la poursuite de l’activité professionnelle
    …Et donc, favoriser la performance pour diminuer les coûts liés à la non prévention.

Comment faire en sorte que les situations quotidiennes limitent le risque ?

  • On n’évite pas les gestes du travail mais nous pouvons chercher des solutions pour éviter qu’ils fassent souffrir.
  • Comment faire en sorte que les situations quotidiennes limitent le risque ?

 

Les TMS en 5 exemples :

 

1. Postures prolongées

xn-torticolis

Parfois encore sous-estimé, le travail sur écran expose les salariés à un risque de développement de TMS.

La posture assise n’est pas une position de repos. Pour se tenir assis, les muscles se contractent. Si la posture est néfaste et prolongée, la fatigue arrive et une inflammation peut apparaitre (dos, jambes, cou, poignet, etc.).
Le soulagement peut être apporté par une bonne posture, notamment grâce à un bon réglage de son siège, et se lever régulièrement.

Comment optimiser son installation sur écran ?

Consulter notre plaquette « Travail sur écran

 

2. Manutention manuelle

Manutention-manuelle

Le port de charges peut comporter un risque de développement de TMS :

  • Répétition du port de charges – par exemple : mise en rayon Poids et dimensions de la charge
  • Gestes et postures adaptées – par exemple : avoir les bras en élévation
  • Aide à manutention disponibles – par exemple : utiliser un chariot à roulettes
  • Environnement de travail – par exemple : s’équiper quand il fait froid

Le port de charge couplé à des gestes et postures inadaptées favorise l’accélération de l’usure de la colonne vertébrale.

Comment optimiser le port de charges ?

Consulter notre plaquette « Manutention manuelle »

 

3. Organisation de travail

Coiffeuse

Quel est l’ impact de l’organisation de travail sur le déclenchement de TMS ?

L’organisation de travail implique les horaires de travail, les effectifs, les délais de réalisation, l’installation des locaux, les matériels, etc.
Les sollicitations de l’organisation conditionnent la réalisation des tâches pouvant contraindre les gestes et les postures adoptées.
Par exemple, une cadence importante avec des gestes répétitifs, sans récupération suffisante, engendre une inflammation au niveau des articulations.

Comment optimiser l’organisation de travail ?

Consulter nos plaquettes « La prévention des TMS » et « La prévention des RPS »

 

4. Facteurs psychosociaux

Les facteurs psychosociaux contribuent au stress et aux violences au travail.

  • Exigences émotionnelles – par exemple : la prise en charge de personnes en souffrance
  • Niveau d’autonomie – par exemple : avoir une faible marge de manœuvre
  • Insécurité de la situation de travail – par exemple : la restructurations de son entreprise
  • Souffrance éthique – par exemple : un conflit de valeurs personnelles et/ou professionnelles
  • Mauvaise qualité des rapports sociaux au travail – par exemple : un manque de reconnaissance

Ces situations peuvent accentuer le risque d’apparition de TMS. Le stress, notamment, induit, entre autres, une augmentation des tensions musculaires.

Comment optimiser la prévention des risques psychosociaux et limiter les TMS ?

Consulter nos plaquettes « La prévention des TMS » et « La prévention des RPS »

 

5. Caractéristiques personnelles et hygiène de vie

X-banner-TMS

Le travail peut impliquer des postures contraignantes.  Les TMS peuvent être le résultat d’un défaut d’informations ou d’entrainement aux gestes et postures protecteurs. De plus, l’hygiène de vie et les caractéristiques personnelles des salariés va influer sur le risque de TMS.

Pour diminuer les risques qui en découlent, l’entreprise peut :

  • Favoriser l’information, la formation et la communication autour des gestes et postures
  • Mettre en place des sessions collectives d’échauffement musculaire avant la prise de poste

L’entretien approprié et régulier des muscles et des articulations permet d’éviter des lésions entravant les capacités de mouvements.

 

A retenir !

  • Le nombre de TMS des membres supérieurs sont en constante augmentation depuis une dizaine d’années avec près de 40 000 TMS reconnus par la CNAMTS en 2010.
  •  Les cotisations versées par les employeurs en 2005 s’élèvent à 710 millions d’euros.
  •  Les TMS représentent 3/4 des maladies professionnelles indemnisées.
  • A titre d’information, un TMS à l’épaule coûte 17 000 euros sans compter les arrêts estimés à 220 jours par l’ANACT.

TMS - Schéma

Les TMS au travail sont la résultante de plusieurs facteurs en interaction permanente :

  • Caractéristiques personnelles -> condition physique
  • Contraintes biomécaniques -> postures statiques, postures néfastes, port de charge
  •  Facteurs psychosociaux -> stress
  • Organisation du travail -> cadence soutenue

Démarche en 3 points :

1. Mobilisation : s’accorder pour travailler sur la prévention des TMS
 Engagement fort de la direction et participation des salariés
2. Investigation : connaitre le risque et ses déterminants, analyser les situations de travail et identifier les facteurs de risque*
3. Maitrise du risque : transformation des situations de travail et suivi des actions

*L’équipe pluridisciplinaire du SEST peut vous accompagner dans votre démarche de prévention.

Pour agir efficacement sur les TMS, une approche globale des facteurs de risque est nécessaire.

Consulter l’article sur l’ergonomie


Article rédigé par

Nabila Boulhram, Psycho-ergonome du Travail

Aline Flower-Rousseau, Psycho-ergonome du Travail

Marie-France Vaillant, Médecin du Travail – IPRP

Illustrations : Ixène

Posted in Dossier, Prévention.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.