Notre Projet de Service

1/ L’agrément : qu’est-ce que c’est ?

La DIRECCTE (direction régionale du travail) délivre un agrément auprès de chaque Service de Santé au Travail pour une durée de 5 ans maximum. Celui-ci est indispensable pour le fonctionnement du service. Il permet, entre autres, de fixer le nombre de salariés pouvant être suivis par le médecin du travail et l’équipe pluridisciplinaire.

En accord avec la dernière réforme, le SEST a renouvelé son Agrément pour 5 ans en fin d’année 2013.

2/ Réforme : quelles évolutions ? 

La récente réforme de 2011 contribue à l’évolution continue de nos missions.

Le médecin du travail, interlocuteur privilégié pour votre entreprise en matière de santé au travail, est épaulé par une équipe pluridisciplinaire qui ne cesse d’être renforcée (infirmiers, assistants en santé au travail, ingénieurs sécurité, ergonomes, psychologues, etc.).

Désormais, la commission médicotechnique (CMT), composée du président du SEST – ou de son représentant - et de différents membres de l’équipe pluridisciplinaire, élabore un projet pluriannuel de service, élément indispensable pour renouveler l’agrément auprès de la DIRECCTE.

Ce projet constitue une première étape indispensable avant de signer nos premiers Contrats Pluriannuels d’Objectifs et de Moyens (CPOM) avec la DIRECCTE et la CRAMIF.

 3/ Le projet de service du SEST

L’objectif du projet de service est de définir des priorités d’actions répondant aux besoins de nos entreprises adhérentes.

A cette occasion, une grande enquête a été lancée en interne à partir de données quantitatives et qualitatives issues du suivi médical des salariés et de nos interventions en entreprise.

Les résultats de l’enquête ont révélé des problématiques récurrentes, d’une part, liés aux risques psychosociaux (RPS) et, d’autre part, aux troubles musculo squelettiques (TMS).

-> Pour en savoir plus sur les RPS et les TMS n’hésitez pas à consulter nos dépliants.

Parmi nos entreprises adhérentes, les domaines d’activité les plus touchés par ces risques sont :

  • Les entreprises d’aide à la personne ou à la collectivité (actions sociales, aide à la vie quotidienne, etc.) ;
  • Les entreprises de média/multimédia et d’informatique (SSII, image et sons, industrie graphique, etc.).

 4/ Quelles orientations pour les 5 prochaines années ?

Obtenu pour une durée de 5 ans, le nouvel agrément va, entre autres, permettre l’espacement de certaines visites médicales.

Ceci est possible grâce à :

  • Un suivi médical adapté assuré par le médecin du travail et des infirmiers (entretien infirmier entre deux visites médicales périodiques avec le médecin) ;
  • Des actions de prévention collectives (conférences thématiques, etc.) et personnalisées comme des interventions en entreprise, etc.

 5/ Notre prochaine étape : se donner des objectifs et des moyens !

La contractualisation avec la DIRECCTE et la CRAMIF est la seconde étape qui se déroulera courant 2014. Celle-ci déterminera les actions à mener en termes de prévention primaire, secondaire et tertiaire.

En fonction de l’analyse de vos besoins, nos axes majeurs de prévention porteront sur :

  • La désinsertion professionnelle* ;
  • Les troubles musculosquelettiques ;
  • Les risques psychosociaux.

*La prévention de la désinsertion professionnelle est une priorité nationale. Depuis plusieurs années, le SEST s’investit tout particulièrement sur cette thématique. Nos médecins du travail et l’ensemble de l’équipe pluridisciplinaire proposent déjà des actions dans le but de maintenir une activité professionnelle compatible avec l’état de santé de vos salariés (aménagement de poste, etc.). Nous avons également créé une Cellule de Maintien en Emploi (CME) permettant un accompagnement personnalisé de vos salariés. 

Les collaborateurs du SEST restent mobilisés pour travailler sur cette future contractualisation et mènent des actions ciblées en lien avec nos axes de prévention prioritaires !