• Salariés
  • Les risques professionnels

Les risques professionnels

La prévention des risques professionnels consiste à mettre en place les mesures permettant d’éviter que les salariés se blessent ou soient malades à cause de leur travail. Dans ce cadre, l’employeur doit respecter certaines réglementations (incendie, exposition à certains risques…). Il doit également identifier et évaluer les risques liés aux postes de travail, mener des actions de prévention pour les supprimer ou les réduire.

La prévention s’oppose à la réparation : on agit pour éviter l’accident du travail, la maladie professionnelle… plutôt que d’intervenir sur ses conséquences.

Prévention des risques professionnels

Le risque est l’exposition d’une personne à un danger, caractérisé par :

  • La fréquence d’exposition ponctuelle, accidentelle, permanente
  • La gravité des dommages sur la santé

La prévention des risques professionnels suppose pour l’employeur d’agir pour que le travail n’altère pas la santé du salarié et ce pendant toute la durée de son emploi. Par son côté contraignant et réglementaire, le sujet n’est pas forcément aisé à appréhender dans sa globalité, en particulier dans les très petites entreprises qui ne disposent pas de ressources humaines dédiées à la santé et sécurité au travail. Toutes les entreprises adhérentes au SEST peuvent dans tous les cas faire appel aux équipes du SEST.

Identifier les risques professionnels - SEST

1. Identifier le risque

Cette première étape de la démarche de prévention a pour objectif de repérer les risques professionnels : qu’est-ce qui, dans ou hors de l’entreprise, peut provoquer une atteinte à la santé physique ou mentale de nos salariés ?
Ex. : risque chimique, chute de plain-pied, risque électrique, risque routier…

Évaluer le risque professionnel - SEST

2. Évaluer le risque

On décrit avec une vision plus globale les situations de travail en terme de fréquence d’exposition (quotidienne, hebdomadaire, mensuelle) et de gravité (atteinte légère, moyenne, importante).

Contrôler le risque professionnel - SEST

3. Maîtriser le risque

Une fois les risques connus et évalués, l’entreprise peut agir et mettre en place des mesures préventives afin d’éviter que survienne un incident, un accident du travail ou un risque de maladie professionnelle.
Ex. : remplacement de produit, captation des vapeurs de produits chimiques, aménagement de poste…

On distingue 3 types de prévention des risques professionnels :

La prévention primaire
Elle consiste à supprimer ou à réduire de manière significative l’exposition au risque en agissant directement sur ses causes. La prévention primaire a pour objectif d’agir en prévention, c’est-à-dire en amont de l’apparition des risques.
Ex. : remplacer le produit toxique par un produit non toxique

La prévention secondaire
Lorsque le risque ne peut être supprimé, l’entreprise doit protéger les salariés en surveillant à la fois le facteur de risque et l’état de santé des salariés, de façon collective et/ou individuelle.
Ex. : diminuer le temps d’exposition du salarié, mettre à disposition des équipements de protection individuelle adaptés (gants, masque de protection)

La prévention tertiaire
La prévention tertiaire intervient après la survenue de dommages dans l’entreprise, par exemple à la suite d’un accident du travail. Elle désigne l’ensemble des moyens mis en oeuvre pour prévenir la désinsertion professionnelle du salarié concernée (mesures de maintien en emploi) mais aussi pour évaluer les causes de l’accident et prendre toutes les mesures nécessaires pour en éviter la récidive.

Les mesures techniques, humaines de formation, organisationnelles de prévention

Mesures techniques
Elles touchent à l’outil de travail en lui-même (achat de machines offrant plus de dispositifs de sécurité) ou aux équipements de protection collective ou individuelle des salariés.

Mesures humaines de formation
Il s’agit d’actions visant à sensibiliser, informer ou former les salariés pour les préserver du risque.
Ex : sensibiliser et former le salarié sur les risques (risque chimique, risque électrique, risque routier, etc.)

Mesures organisationnelles
Elles portent sur des évolutions de l’organisation du travail et des conditions de travail afin de réduire ou supprimer le risque.
Ex : réduction du temps d’exposition sur le poste de travail, modification des processus, ergonomie des postes de travail, etc.